Catégories
Non classé

Répartition des trous sur un terrain de golf

Les longueurs des trous devraient être variées autant que possible, et avec des limites de 370 yards, et, disons, 530 à travailler entre, il devrait ne devrait pas être aussi difficile qu’il semble l’avoir été dans de nombreux cas de links intérieurs. de links intérieurs pour obtenir quatorze ou quinze trous très différents.

Les meilleurs trous sur un terrain de golf

Ces Ceux de 230 à 330 yards, dont tant de parcours regorgent, ne sont pas de bons trous à mon avis, parce qu’ils ne sont pas adaptés à la situation. ne sont pas de bons trous à mon avis, parce qu’ils donnent une chance presque égale à l’homme qui a bien conduit et à celui qui a bien joué. l’homme qui a bien conduit et l’homme qui a mal conduit. Prenez un Prenez une sorte de trou commun, de 280 yards de long. Un joueur rate son drive, et et sa balle ne parcourt que, disons, 100 ou 120 yards. Il peut encore atteindre le vert avec son brassy, et devrait être capable de le faire. Maintenant, l’homme qui qui a bien roulé à ce trou devra faire un deuxième coup avec un club de fer pour atteindre le vert, et devra donc faire un deuxième coup avec un club de fer. fer pour atteindre le green, et ne gagnerait donc rien à son meilleur jeu. meilleur jeu. C’est injuste, et ce qui est injuste est mauvais. Le bon trou à deux coups est l’un des plus beaux et des meilleurs trous d’un parcours lorsqu’il est vraiment bon. Sa longueur est d’environ 370 à 380 yards. On comprendra donc qu’un premier coup du tee doit être suivi d’un bon second coup, aussi droit que long, si le droit et long, si l’on veut atteindre le green.

Créer de la satisfaction pour le joueur de golf

Le bon joueur qui a fait tout ce qu’il devait est ainsi récompensé par le gain net d’un coup et la capture d’un trou en un seul coup. et la capture d’un trou en 4, tandis que l’homme qui est un peu faible dans son l’homme qui est un peu faible avec son drive ou son second, ou qui a failli à la moindre l’un ou l’autre de ces coups, doit certainement utiliser son mashie avant de pouvoir avant de pouvoir faire appel au putter. Lorsqu’un trou à deux coups doit être doit être ajusté à cette perfection, il n’y a pas beaucoup de marge pour la variation de sa longueur. pour la variation de sa longueur ; mais il n’est pas nécessaire, ni même souhaitable, d’exiger continuellement une telle précision. Mais il n’est pas nécessaire, ni même souhaitable, d’exiger continuellement du golfeur une habileté aussi infaillible. Mon Mon idée d’un bon trou à trois coups est un trou qui s’étend sur 500 à 530 yards. yards, trois bons coups étant nécessaires. Pour les trous d’une longueur bien supérieure que cela, je n’ai pas de goût. Peut-être qu’aucune objection sérieuse ne peut être faite contre un trou occasionnel de 550 yards de long, mais qu’est-ce qui est réellement Mais qu’est-ce que cela apporte de si long ? Il est certain que la véritable compétence du golfeur n’est pas n’est pas mise à l’épreuve. Lorsque nous en arrivons à des monstruosités telles que des trous de 600 yards, il est temps de crier « Assez ! car à ce moment-là, nous sommes tombés dans le travail à la chaîne pur et simple, et dans le dur travail de terrain auquel se livre un ouvrier agricole. le dur travail de terrain auquel un ouvrier agricole aurait le droit de se plaindre. grogner. Je répète donc que le meilleur trou pour le golf est le bon trou à deux coups qui prend la balle dans le trou. deux coups qui amène la balle du tee au green en deux coups bien joués, sans aucune en deux coups bien joués, sans aucune pression réelle. Quant à la longueur totale, il faut il faut garder à l’esprit qu’un links de plus de 6000 yards de long est considéré comme long, et qu’il y a des greens de championnat, Prestwick et Muirfield, qui sont (ou ne sont plus) Prestwick et Muirfield, qui sont (ou étaient jusqu’à tout récemment ; il y a une tendance tendance à s’étirer partout depuis que la balle en caoutchouc est devenue prédominante) moins de 6000 yards. En faisant le plan du parcours, un point d’intérêt et d’importance à décider est la direction dans laquelle la balle doit être placée. de décider de la direction dans laquelle les trous doivent être joués. Certains Certains golfeurs préfèrent que le premier trou et les suivants soient à droite du point de départ, tandis que d’autres préfèrent qu’ils soient à gauche. à droite du point de départ, tandis que d’autres préfèrent partir du côté gauche, c’est-à-dire vers la gauche. gauche, c’est-à-dire jouer le parcours dans le même sens que celui suivi par les mains des golfeurs. que celle suivie par les aiguilles d’une horloge. C’est en grande partie une question de de fantaisie, mais personnellement mon choix se porte sur la gauche car je pense que car je pense que dans ce cas les trous sont généralement plus difficiles, et la et la limite étant généralement près de la gauche, des précautions constantes doivent être prises prendre des précautions constantes pour ne pas tirer. Un autre point à retenir est que le premier tee et le dernier est que le premier tee et le dernier green doivent être proches l’un de l’autre, et qu’aucun d’eux n’est plus éloigné du club. et qu’aucun d’entre eux ne soit plus éloigné du club-house que nécessaire. A Une large séparation de ces points semble toujours être contraire à l’ordre des choses. l’ordre des choses. Nous en arrivons maintenant à l’épineux problème des bunkers et de leur emplacement. bunkers et où les placer, et à ce sujet, je voudrais faire remarquer qu’il serait bon de ne pas tenir compte de la longueur des trous. de ne pas considérer les longueurs des trous, telles qu’elles ont été arrangées jusqu’ici, comme définitives et irrévocables, et de ne pas comme définitives et irrévocables, et de ne pas établir en conséquence des terrains de départ permanents, car il doit nécessairement arriver, au fur et à mesure que les bunkers se forment sur le terrain bunkers se forment sur le terrain, et que l’on fait plus de tours d’essai, les idées changent considérablement et il est plus facile de rallonger un trou à ce stade de la procédure, en plaçant simplement l’extrémité du trou dans le trou. de la procédure, en plaçant simplement le tee plus en arrière, qu’il ne le fera plus tard. que par la suite. C’est une grande question que se posent certains comités de clubs nouvellement créés ou de clubs plus anciens, à la recherche d’une solution. de clubs nouvellement créés ou de clubs plus anciens à la recherche de nouveaux parcours, de savoir si, en l’emplacement de tous leurs nouveaux bunkers, ils ne devraient pas garder une distance de nouveaux bunkers, ils devraient garder plus particulièrement à l’esprit les excellents du joueur scratch ou les épreuves et les problèmes des hommes ayant un handicap de 12 à 18 ans. handicap. D’une part, le joueur scratch est le golfeur expérimenté, l’homme qui joue au golf. golfeur expérimenté, l’homme qui joue le vrai jeu tel qu’il doit être joué, et qui ne trouve pas de réel plaisir à jouer. ne trouve aucun plaisir réel à jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.